MALENA,

Publié le par luc

LE COIN DE LA POÉSIE !

LE COIN DE LA POÉSIE !

Chienne de couleur bringé,

A la campagne, tu fus maltraitée.

Des sauvages ont fait preuve de lâcheté.

Grâce aux Chenets, tu fus sauvée.

Tu avais environ cinq ans à ton arrivée

Et tout de suite tu t’es

Habituée à vivre au milieu des personnes âgées.

Tu as douze ans maintenant, parfois perturbée,

Il t’arrive même d’oublier,

Mais on sait te pardonner.

Tu aimes les caresses, avec ton museau,

Tu remercies du bien-être aussitôt.

De tes grands yeux langoureux,

Tu sembles vivre dans un monde heureux,

Malgré le travail intense, tu nous accompagne,

Cela nous réconforte, tu es notre compagne.

Lorsque tu nous quitteras, nous serons attristés,

L’âme en peine, de ne plus te voir ni te caresser.

Homme ou bête, nous sommes des êtres

Ayant reçu le souffle du Maître,

Qui pourrait rejeter la moindre âme,

Sans que quelqu’un le condamne ?

Savant, intellectuel ou âne,

Pour Dieu, il n’y a pas de profane.

Sinon la mort serait infâme,

J’en suis sûre, je le proclame.

Ne vivons pas bêtement,

Malgré les tourments.

Un cœur à quatre pattes, il n’y a rien de plus touchant.

Corinne D.

Maîtresse de Maison

 

Publié dans Poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article