QUELQUES NOUVELLES DE STEPHANIE

Publié le par luc

QUELQUES NOUVELLES DE STEPHANIE
QUELQUES NOUVELLES DE STEPHANIE

„ Leuchtende Tage. Nicht weinen, dass sie vorüber. Lächeln, dass sie gewesen !“

 

QUELQUES NOUVELLES DE STEPHANIE
QUELQUES NOUVELLES DE STEPHANIE

Quand j’étais encore plus petite, j’ai toujours lu cette citation de Confucius dans la cuisine de ma grand-mère. Au début, je n’avais pas compris qu’est-ce que cela veut dire (un peu comme ceux qui ont lu l’allemand pour la première fois maintenant). En fait, je n’ai pas trouvé une traduction équivalent en français, mais en gros, ca veut dire qu’il faut pas pleurer après des jours joyeux parce qu’ils ont déjà fini. Au contraire, il faut sourire parce qu’on avait eu la chance de passer des jours heureux comme ca. J’étais toujours très triste quand les vacances étaient finies ou que j’ai du quitter mes grands-parents après plusieurs jours. Mais aujourd’hui, je trouve que Confucius a totalement raison. Oui bien sûr, ca me rend triste de ne plus vous voir pendant quelques mois, mais en même temps je peux être une personne super heureuse, car j’avais la possibilité de faire la connaissance avec la « Grande famille Chenets ». C’est pour cette raison que j’ai quitté votre maison avec de la joie, mais aussi avec la mélancolie. Il faut toujours continuer la vie et finir des chapitres du « Grand livre de la vie », sinon on reste toujours la même personne. Et les derniers 8 mois chez vous marquent définitivement, après le bac, une grande époque et épreuve très importante pour mon développement.
Au début, il faut avouer que c’était un peu dur pour moi. Premièrement l’adaptation à une nouvelle culture, mais aussi le fait d’être sans famille et sans amis proches dans une grande ville un peu inconnue m’ont fait un peu peur et j’avais vraiment pensé, que je ne vais pas continuer jusqu’à la fin. Mais comme tous les débuts sont difficiles, et comme je ne suis pas du tout une personne qui arrête chaque fois quand il y a une chose qui me fait des difficultés, je me suis dit qu’il faut continuer. Et voilà, après les premières 2 semaines, j’avais totalement changé d’avis. Tout le monde était très ouvert envers moi et les animations et le contact avec les résidents m’ont fait vraiment beaucoup de joie. Surtout Mme Boulley, Mme Flicher, Mme Muller et Mme Sechan m’ont facilité « la réentrée » dans la langue française après 6 mois de ne pas parler du tout, en jouant le Scrabble plusieurs fois pendant la semaine. Et comme j’avais pensé au début, que je ne vais jamais comprendre Mme Henry (parce que pour moi elle parlait rapide comme un TGV), c’était facile après quelques semaines.
À propos de la culture française, je dois presque avouer que je la préfère des fois. Je trouve que vous êtes un « peuple » plus relaxé, plus tranquille et plus affectueux que les Allemands. Ici, tous le monde est très strict, on ne peut jamais être en retard et tout est un peu « petit bourgeois ». Il y a des moments où je trouve que c’est pas mal d’être à l’heure par exemple, mais de l’autre côte, j’ai remarqué qu’on profite un peu plus de la vie si on prend pas tout trop au sérieux.
Finalement je résume que j’ai passée des moments merveilleux, formidables et exceptionnels chez vous. Même que j’ai toujours pensé qu’il y a le sentiment de tristesse ou fatigue dans une maison de retraite, vous m’avez prouvé que ce n’est pas du tout comme ca. Grace aux animations de Luc (qui n’existent pas comme ca dans les maisons de retraite en Allemagne), il y a toujours de la joie, de la cordialité et la serviabilité (surtout entre les résidents !).
Vous et Paris (jusqu’à présent presque la plus belle ville du monde pour moi- après ma ville Bad Hersfeld) m’avez aidé de devenir une fille plus ouverte, plus indépendante et plus relaxée quand il y a des nouvelles choses. J’ai beaucoup appris de la sagesse des résidents, qui étaient vraiment comme une famille pour moi, car ils étaient toujours à côté de moi.
Et officiellement, je voulais dire encore une fois merci à la cuisine, l’équipe du lavage et le personnel du nettoyage, parce que vous m’avez aidé de mener ma « vie privé » dans la maison. En plus, j’ai beaucoup de respect envers les maîtresses de maison, les aides-soignants et les infirmiers. Je trouve que ce n’est pas facile de voir les chemins de quelques résidents, qui ne sont pas toujours très joyeux. Bonne continuation à vous !
Merci beaucoup finalement à tous le monde : surtout les résidents, tout le personnel et les bénévoles. On se verra (si mes études de dentiste m’autorisent de passer quelques jours à Paris) l’année prochaine. Je me réjouis déjà !

Stephanie JORDAN

 

QUELQUES NOUVELLES DE STEPHANIEQUELQUES NOUVELLES DE STEPHANIE

Publié dans Pensées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Delannoy 23/05/2017 21:38

Merci Stéphanie pour ce beau témoignage et souvenirs partagés.

Votre formidable engagement aux côtés des résidents reste dans les mémoires. L'équipe des Chenets vous adresse ces chaleureuses salutations et vous souhaite une excellente continuation. Le meilleur à venir.

A bientôt,

Pierre-Elie Delannoy