LA FOURNAISE A LA RÉUNION...

Publié le par luc

La célèbre façade de l'église « Notre-Dame-des-Laves ».  Qui fut miraculeusement épargnée  lors de l’éruption du  premier trimestre 1977.
La célèbre façade de l'église « Notre-Dame-des-Laves ».  Qui fut miraculeusement épargnée  lors de l’éruption du  premier trimestre 1977.

La célèbre façade de l'église « Notre-Dame-des-Laves ». Qui fut miraculeusement épargnée lors de l’éruption du premier trimestre 1977.

Je suis allé en voyage un mois sur l’ile de la Réunion à Saint-Gilles. J’ai aimé particulièrement ce voyage car j’ai trouvé la population très accueillante. Il y avait beaucoup de petits « Resto » très bon et la nourriture était très diverse et pour tous les goûts. Les petits villages sont très typiques et leur traversée est attrayante. Je me souviens d’une source qui jaillissait du sol en haut d’un petit talus, le phénomène était très curieux. Ce qui me surprenait aussi c’était leurs caniveaux : les excavations pour recevoir l’eau de pluie sont trois fois plus importantes au moins qu’en métropole (on appelle ceci une ravine). Il faut dire que quand la pluie tombe, elle tombe !

De la Réunion, je suis frappé par la proximité du volcan et les éruptions qui sont imprévisibles.

Début 1977 le volcan s’est mis en combustion, deux coulées de lave se sont dirigées vers les habitations. L’une vers le village de Piton Sainte-Rose. Lors d’un premier passage une partie du village est détruit. Le 13 avril une nouvelle coulée détruit plusieurs bâtiments, dont la gendarmerie, mais miraculeusement, l’église Notre-Dame-des-Laves » est épargnée, la lave va contourner la chapelle pour se jeter ensuite dans l’Océan Indien. Ce qui m’impressionne dans cette histoire, c’est que le magma n’a pas touché la chapelle comme si celle-ci était protégée.

A la suite de cette irruption est créé l’observatoire volcanique du piton de la Fournaise.

Malgré l’éloignement de cette île, j’en garde un excellent souvenir et je conseille vivement d’y aller, pour l’accueil et pour la chaleur humaine.

Monsieur Guy P.

 

Publié dans Voyages

Commenter cet article