BÊTISES D'ENFANTS !

Publié le par luc

Souvenirs, souvenirs !

Souvenirs, souvenirs !

Vers 10-12 ans, j’allais au patronage et nous étions un groupe de 4 ou 5 garçons et filles qui nous amusions à inventer des blagues. Ce n’était jamais méchant. Les bigotes de la paroisse nous cherchaient tout le temps des ennuis, nous n’étions pas assez sages pour elles. Alors, pour nous venger de leurs tracasseries, nous avons un jour mis de l’encre dans le bénitier. Je voie encore ce bénitier qui était fixé au mur dans un coin à l’ombre. L’encre se mélangea à l’eau bénite mais cela ne se voyait pas par manque de lumière des lieux. On attendit avec impatience les réactions de ces dames qui se retrouvaient avec une tâche noire sur le front. Nous avons bien ri.

Un autre souvenir me revient en mémoire. Pendant l’office, subrepticement, avec un peu de fil et une aiguille nous avons cousu ensemble les robes amples des femmes du premier rang. Les fameuses bigotes. Quand elles se sont levées pour la communier un beau charivari s’est installé ! Le prêtre n’a pas vraiment apprécié la plaisanterie, il a convoqué les parents des responsables qui ont du s’excuser pour nous ; La plupart en ont ri sauf mon père : » on ne va pas à la messe pour faire des bêtises ! »

Il y a quelques mois je suis passé à l’église, c’était celle de l’Immaculée Conception à Suresnes. J’ai été très déçu : le crucifix de 2 m de haut avait disparu, l’autel avait changé de place, et la chaire en bois sculptée superbe n’était plus là également. Aujourd’hui c’est une église démunie, il n’y a plus rien, elle est triste. Je trouve cela malheureux. Pour mes yeux d’enfant c’était impressionnant ce christ et cette chaire ; ils me portaient au respect des lieux. Les enfants d’aujourd’hui n’ont sans doute plus ce sentiment.

En fait le Christ est placé maintenant dans un coin, il n’est plus visible comme autrefois par l’ensemble des fidèles.

Je tiens à dire que toutes ces blagues que nous faisions n’avaient rien de méchant et qu’il me semble que les choses ont bien changés.

Monsieur Guy P.

 

Publié dans Souvenirs

Commenter cet article